cours 5 eme

Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:31

Chapitre 4 histoire 5 eme                          

18/12/07                       L’Eglise au Moyen-Age : de l’an Mil au XIII eme siècle

 

Programme : Sans omettre les évolutions, le XIIIe siècle est choisi comme observatoire privilégié. L'Église est présentée comme une structure et un acteur essentiels de l'Occident médiéval. Elle participe à son expansion (évangélisation, pèlerinages, croisades). L'enracinement social et les manifestations de la foi sont étudiés à partir des monuments et des oeuvres d'art.

Compétences :

-          identifier et situer dans le temps des éléments de notre patrimoine (sculpture, monuments médiévaux)

-          initiation à l’histoire des mentalités

-          nommer les éléments caractéristiques d’un art, d’un édifice religieux

Documents :

-          Une abbaye, une cathédrale

-          Règle de Saint-Benoît

-          Prière de Saint-François d’Assise

-          Carte : diffusion de l’art roman et Gothique

Repères chronologiques :

-          1095 : 1ere croisade

-          XIII eme: François d’Assise

Mots-clés : clerc, clergé, laïc, foi, Salut, sacrements, croisade, hérésie, moines, reliques, abbaye, cathédrale, ordres

 

Oral : nous commençons un nouveau chapitre dans lequel nous allons étudier la place de l’Eglise au Moyen-Age, notre étude va concerner la période qui va de ce que l’on appelle l’An mil c a d le premier changement de siècle, vécu comme tel, jusqu’au XIII eme siècle que l’on considère comme le siècle d’or de l’Eglise médiévale. Siècle d’or : période d’apogée, de splendeur d’un royaume, d’une civilisation ou d’un art

 

Texte n°1p102 : les trois ordres de la société féodale

-         présente ce document : c’est un texte extrait d’un poème au roi Robert écrit par l’évêque de Laon Adalbéron au XI eme.

-         Quels sont les trois ordres de la société médiévale et à quelles personnes correspondent-ils ? « ceux qui prient » les clercs, « ceux qui combattent » les seigneurs et chevaliers, « ceux qui travaillent » le peuple majoritairement des paysans qui travaillent la terre.

 

Oral : Nous allons nous intéresser dans ce chapitre à « ceux qui prient » et voir quelle importance prend l’Eglise chrétienne dans les sociétés médiévales ?

 

Introduction : Au début du XI eme siècle l’Etat a fixé les principes qui organisent la société médiévale (du M-A). La société est divisée en trois ordres : «  ceux qui prient, ceux qui combattent et ceux qui travaillent ». Ceux qui prient, les clercs constituent le premier et le plus important des trois ordres.

 

On note la problématique de notre chapitre :

 Comment l’Eglise chrétienne marque et modèle la société au Moyen-Age ?

 

 

 

 

 

 

 

I L’Eglise au cœur de la société

 

A.   Une Eglise organisée

 

Oral : tout au long de son histoire et au fur et à mesure de sa diffusion l’Eglise chrétienne doit s’organiser. On construit de plus en plus d’églises, les fidèles sont de plus en plus nombreux et donc peu à peu une vraie hiérarchie se met en place à la tête de l’Eglise. Ils représentent ceux que l’on appelle le clergé. C a d:

Clergé : terme qui désigne l'ensemble des responsables  de l'Église chrétienne (les clercs), par opposition aux laïcs (les fidèles chrétiens)

 

Document n°2p66 : tableau représentant le pape Pie II

-         présente ce document : tableau XV eme s, de J. de Gand conservé  la galerie nationale à Urbino

-         à quoi reconnaît-on que ce personnage est un pape ? à sa tiare à trois couronnes

-         d’après les indications du document quels sont les pouvoirs du Pape :

·        un pouvoir temporel sur les Etats c a d un pouvoir politique

·        pouvoir spirituel sur les fidèles c a d guide religieux de tous les chrétiens

·        pouvoir moral sur les rois

Oral : le Pape est donc le plus haut personnage de l’Eglise chrétienne, il réside à Rome et est considéré comme le successeur de Saint-Pierre, l’apôtre qui aurait reçu de Jésus la mission d’organiser l’Eglise chrétienne.

Trace écrite : Le Pape est le plus haut personnage de l’Eglise, son pouvoir est symbolisé par les trois anneaux de sa tiare (son chapeau) : un pouvoir politique sur les Etats et les rois, un pouvoir moral et religieux sur l’ensemble du peuple chrétien (les fidèles).

Distribution de la fiche poly sur l’organisation de l’Eglise (fichier Hatier)

On place : - Pape : réside à Rome

                 - tiare

Document n°4p67 : le Pape, les cardinaux, un concile

-         présente le document

-         lire définition cardinal : membre important de l’église, ils élisent et conseillent le Pape.

-         Que font-ils ? ils président un concile, on lit et on note la définition

Concile : assemblée des évêques et des cardinaux qui prennent des décisions concernant l’Eglise

 

Oral : les cardinaux sont nommés par le Pape, ils le conseillent et élisent aussi le nouveau pape.

On place : - Cardinaux : conseillers

 

Oral : Le clergé chrétien est divisé en deux parties, les clercs qui vivent dans le siècle c a d dans la société ( clergé régulier : ex les curés) et ceux qui vivent retirés du monde dans des monastères qui suivent des règles de conduite ( clergé régulier : ex les moines)Celui qui nous intéresse dans cette première partie est le clergé séculier celui qui est au cœur de la société médiévale

On place : - clergé séculier (dans le siècle)

                 -  clergé régulier (qui suit la règle)

Oral : les royaumes chrétiens sont divisés en régions qu’on appelle diocèses, puis en plus petits territoires que l’on appelle paroisses. Le diocèse est le territoire de l’eveque mais quel est son rôle.

 

Travail écrit en classe : 5 à 8 min pour lire et répondre aux deux questions

Document 5p 67 : le rôle des évêques

-         présente le document : texte extrait magazine de novembre 2001

-         Quels sont les rôles de l’évêque évoqués dans le texte (justifie par les mots du texte) ?

·        il dirige la communauté chrétienne « un pasteur » « le surveillant » «  le veilleur »

·        pouvoir dans son diocèse : gère les biens de l’église (ecclésiastique : de l’Eglise), rend justice « dispose d’un tribunal », rôle fiscal « prélève une série de droits et de taxe, une partie des dîmes et des droits de sépulture. Dîme : impôt versé à l’église, payé par le peuple. Il correspond environ à un dixième de la récolte d’un paysan.

 

Reprise-correction (l’exercice vaut trace sur évêque) puis

-         quels sont les symboles du pouvoir de l’évêque ? « des vêtements somptueux », « la crosse », « la mitre et l’anneau ainsi que son trône »

Oral : mitre c’est son chapeau voir sur doc. 3 p 66 symbolise la tour des cathédrales, l’anneau représente son union avec l’Eglise, et la crosse son pouvoir de meneur de guide (ex : bâton du berger) Sous ses ordres, les curés qui gèrent leur paroisse mais aussi tous les fidèles.

On note : - Evêque, mitre

                 - Curé

 

A la maison :

 - apprendre les définitions du cours et relire schéma hiérarchie ecclésiastique

-         sur documents n°5p69 : lire textes et répondre aux questions suivantes

·        texte A : Quel est le but de ce serment ? qu’est ce que les hommes de guerres doivent promettre ?

·        texte B : qu’est ce que l’on appelle la trêve de Dieu ? Quelle est la sanction pour celui qui ne respecte pas la trêve ? Cherche ce mot dans le dictionnaire

 

B.   L’Eglise une puissance politique

 

Oral : En principe, au Moyen-âge le rôle du Pape a grandit, il est considéré comme un référent religieux qui guide la communauté mais en même temps il est le chef d’états appelés les Etats de l’Eglise il est donc aussi une figure politique. Il est supérieur à tous les empereurs qu’il peut destituer c a d leur ôter leur trône. Personne ne lui est supérieur ni ne peut contester ses décisions. En réalité à travers l’histoire de nombreux souverains sont entrés en conflit avec les Papes et ont quelquefois contesté leurs décisions.

 

Trace : Le Pape, chef de l’Eglise chrétienne, a aussi d’importants pouvoirs politiques théorie :

-    il est supérieur à tous les empereurs qu’il peut destituer.

-         Personne ne lui est supérieur ni ne peut contester ses décisions.

En réalité les rapports entre papes et souverains ont souvent été plus conflictuels

 

Reprise de l’exercice maison : on lit textes n°5p69

-         Quel est le but de ce serment ? protéger les clercs et les laïcs des attaques et des pillages des hommes de guerre

-         Que doivent-ils promettre ? de ne plus les attaquer

-         Qu est ce qu on appelle la trêve de Dieu ?  le temps du mercredi au lundi où l’on ne doit pas faire de mal à un chrétien.

-         S’il ne la respecte pas ? ils sont excommuniés ( que veut dire excommunié : c’est une punition prise très au sérieux au Moyen-Age qui signifie « sortir de la communauté » cela interdit au fidèle de recevoir les sacrements c a d participer à la messe…., cela peut être provisoire ou définitif)

Oral : la société médiévale est une société violente, les faibles y sont à la merci des puissants

(guerriers, seigneurs qui pillent, volent et tuent). Le pouvoir des rois est souvent affaiblit et c’est donc l’Eglise qui tente de gérer ces problèmes. Au XI me siècle l’Eglise a la volonté de faire accepter à tous l’idéal chrétien de paix envers son prochain, de réprimer cette violence. Aussi comme la société est alors très croyante les menaces de l’Eglise sont prises très au sérieux.

 

Trace : La société du Moyen- Age est une société violente, le pouvoir du roi est affaibli, les seigneurs et guerriers en profitent pour faire régner la terreur. C’est l’Eglise qui décide de combattre ces violences contraires aux  principes chrétiens. L’Eglise instaure la paix de Dieu.

Excommunication : c’est une punition religieuse, le fidèle ne peut plus participer aux actes religieux. Cela peut être temporaire ou définitif.

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:32

C.   Au Moyen-âge la religion rythme la vie

 

Travail écrit de 10 min : tableau n°4 p71 (repris sur transparent)

- Lire et copier dans le cahier, dans la marge en rouge la définition de sacrement

-         Quels sont les sept sacrements chrétiens ?

-         Comment repère t-on chaque sacrement sur le tableau ? Quels détails montrent ces sacrements ?

Document n°4p71 : Reprise (transparent) On note au fur et à mesure au tableau (trace)

-         Qu’est ce qu’un sacrement ? c’est une cérémoniesacrée qui rapproche l’homme de Dieu et qui se traduit par un rite.

Trace : La vie d’un chrétien est rythmée par la religion, au cours de sa vie il doit accomplir plusieurs sacrements.

-         les sept sacrements pour les chrétiens sont :

·        Le baptême : c’est le premier sacrement, il marque l’entrée dans la communauté chrétienne (on voit : un bébé un prêtre et une cuve d’eau bénite)

·        La confirmation : renouvelle l’engagement du baptême, on confirme son appartenance à la communauté chrétienne (les enfants confirment à genoux devant le prêtre)

·        La pénitence : ce sont toutes sortes de punitions et privations graduelles par lesquelles on rachète les péchés que l’on a commis. (ex : jeûne…) on le voit avec des pénitents à genoux devant une sœur

·        L’ordination : c’est la cérémonie par laquelle on devient prêtre (le futur prêtre est à genoux devant celui qui va l’ordonner)

·        La communion : c’est le partage du pain et du vin qui symbolise le dernier repas de Jésus, la plupart du temps se fait  lors de la messe (on voit une personne boire du vin)

·        Le mariage : l’union d’un homme et d’une femme devant Dieu  (on voit : un homme et une femme se tenant la main devant un prêtre)

·        L’extrême onction : c’est la dernière prière que l’on fait à quelqu’un qui va mourir (on voit : un prêtre au chevet du lit d’un mourant. Le mourant peut alors se confesser.

 

Document 2p70 : les fêtes rythment l’année

-         présenter doc. : calendrier circulaire de l’année chrétienne

-         Quelles sont les grandes fêtes chrétiennes ?

·        Le Carême est une période de Jeûne et de restrictions qui dure quarante jours et qui précède la semaine sainte de paques.

·        Pâques où l’on se remémore la mort de Jésus qui est au cœur de la foi chrétienne

·        Toussaint c’est une coutume d’origine païenne et récupérée par les chrétiens, elle célèbre tous les Saints mais est surtout l’occasion de se rendre au cimetière.

·        Noël précédé de l’Avent (moment où l’on se prépare à passer Noël) et Noël qui célèbre la naissance de Jésus. La date en a été fixée tardivement au IVe siècle. Le jour de la naissance de Jésus étant inconnu, l’Eglise a finalement choisi cette date car elle coïncide avec le solstice d’hiver, moment où les jours commencent à s’allonger, et qui était l’occasion de grandes fêtes païennes.

 

Trace écrite : L’année chrétienne est rythmée par de nombreuses fêtes, qui sont l’occasion de célébrations collectives. Les plus importantes sont : Le Carême, Pâques, la Toussaint et Noël.

 

 Document n°1p70 : l’Eglise au cœur de l’espace villageois.

-         présente le document 

-         qu’est ce qui montre que l’Eglise est un important lieu de la vie d’un village ? elle est au centre du village, plus haute et plus grande que n’importe quel autre bâtiment, l’espace s’organise tout autour

 

Trace : C’est à l’église que se retrouvent les fidèles pour tous les moments importants de leur vie : on y prie, mais on y trouve aussi des écoles, des hospices... L’église est au cœur du village qui s’organise autour.

 

A la maison préparation cours sur monachisme

- lire et noter dans le cahier la définition d’un ordre religieux p 83

-         Texte 1p82 : Quelles qualités doit avoir un moine ? justifie-le par des extraits du texte

                           Chercher qui était Saint-Benoît

Texte n 6p83 : Quels éléments de la règle de Saint-Benoît sont repris par François d’Assise ? Quelle est la principale différence entre les moines mendiants de François d’Assise et les moines bénédictins (qui suivent la règle de saint benoît

II Les manifestations de la foi

 

A.   Un idéal de vie chrétienne : les moines

 

Oral : le moine au Moyen-Age représente l’idéal de vie chrétienne, toute sa vie est orientée selon les principes chrétiens souvent poussés à l’extrême. Ils mènent une existence coupée du monde. Les moines représentent une partie spéciale du clergé que l’on appelle le clergé régulier (parce qu’ils vivent selon une règle). Au moyen-age il était courant d’avoir un ou plusieurs membres de la famille qui étaient «  rentrés dans les ordres ».

 

Texte n 1p82 :

-         présente le texte : extrait règle de Saint-Benoît écrite au VI eme

-         d’après le texte quel est l’ « équilibre très bien défini des moines » ? alliance travail et prières

-         Quelles sont les qualités dont doit faire preuve un moine ? ils doivent être pauvres, travailleurs, humbles et pieux

-         Combien de fois doivent-ils prier chaque jour ? sept fois

-         Qui était Saint-Benoît ? fils d’un noble romain, très tôt sensibilisé par vie monastique, veut mettre en place un idéal de vie en collectivité fondé sur le travail et la prière.

 

Trace : Les moines se regroupent par ordre, les moines bénédictins vivent selon la règle de Saint benoît. Les principes les plus importants de cette règle sont la vie recluse (enfermée)  en collectivité, le travail, la prière (sept fois par jour) et l‘idéal de pauvreté.

 

Texte n 6 p 83 :

-    Rappel biographie début du texte

-         Quels éléments de la règle de Saint-Benoît sont repris par François d’Assise ? il insiste aussi sur l’idéal de pauvreté, et du travail de ses mains

-          Quelle est la principale différence entre les moines mendiants de François d’Assise et les moines bénédictins (qui suivent la règle de saint benoît) ? les moines mendiants prêchent la parole chrétienne auprès des laïcs alors que les Bénédictins vivent essentiellement reclus.

 

Trace : Au XIII eme siècle, Saint-François d’Assise (1182-1226) réaffirme des principes de vie très stricts pour les moines qui vivent selon sa règle : les franciscains. Ce sont des moines mendiants qui font vœu de pauvreté, travaillent de leurs mains mais surtout enseignent (prêchent) la parole chrétienne aux laïcs.  Le succès des Franciscains a été rapide car ils étaient en concurrence avec un clergé très riche et peu scrupuleux qui ne respectait guère la morale chrétienne.

 

Document n 2p82

-         présente doc.

-         Quelle est l’autre activité des moines représentée ici ? les moines passent une bonne partie de leur temps à recopier des manuscrits et à les enluminer

Enluminer : peindre des lettres et des illustrations sur un manuscrit (rappel : calligraphie)

 

Document n 4 p 81 :

-         Nomme les différents bâtiments qui composent l’abbaye et trouve leur fonction

·        L’Eglise où les moines prient

·        La salle capitulaire cf. photo p 80 : où les moines se réunissent pour les grandes occasions

·        Le cloître : cf. photo 5 au cœur du monastère sorte de grand déambulatoire

·        Le scriptorium : où les moines travaillent à l’enluminure et à la copie de manuscrits

·        Le réfectoire

·        Le logement de l’abbé : c’est celui qui dirige les moines et le monastère notamment sur le plan financier

Sur le schéma d’organisation de l’Eglise on place Abbé et moines

 

Trace : Le lieu de vie des moines est le monastère ou abbaye, les moines y vivent en collectivité : ils partagent leurs repas, travaillent souvent à la copie de manuscrits, dorment et prient ensemble. L’abbé dirige et conduit la vie des moines.

 

 

A la maison préparer dossier le tympan de Conques p 78-79

-         rechercher qui était sainte Foy de Conques

-         lire et copier dans le cahier la définition de : relique

-         faire questions n ° 1, 3, 4, 5,7 p 79

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:33

A.   Foi et croyances chrétiennes

           

Dossier documentaire : le tympan de Conques p 78-79

-         Qui était Sainte Foy de Conques ? c’était une jeune-gallo romaine convertie au christianisme qui  serait morte en martyre alors que les chrétiens étaient persécutés (quelqu’un qui meurt pour sa foi). Après sa mort, elle aurait accompli de nombreux miracles. Ses reliques (morceau du corps d’un saint ou objet lui ayant appartenu, qui est gardé et vénéré) ont fait l’objet de convoitise elles sont aujourd’hui dispersées dans plusieurs endroits. Une partie de ses reliques sont conservées à l’abbaye de Sainte Foy à Conques.

Oral : Le culte des reliques est une activité très importante au Moyen-Age. A l’époque les gens prêtaient énormément de pouvoir à ses reliques. Elles font lien entre le monde céleste de Dieu et des Saints et les hommes, par elles les Saints peuvent faire des miracles. Aussi les reliques sont des objets très convoités il y a eu dans l’histoire de nombreux vols, échanges, ventes de reliques.

Exemple de cultes et de superstition autour des Saints :

  Sainte Apolline, gardienne au III eme s d’une église d’Alexandrie, a les dents brisées parce qu’elle refuse de rendre hommage aux dieux romains. On menace de la bruler vive si elle s’obstine. Elle profita de l’inattention de son bourreau et se jeta elle-même dans le feu. Depuis elle est la sainte patronne des arracheurs de dents, elle est invoquée contre les caries !!

→ Saint-Denis, envoyé au III eme siècle pour évangéliser la Gaule, il est le premier évêque de Paris. Il est martyrisé à Montmartre pendant les persécutions. Il est décapité mais on raconte qu’il aurait pris sa tête entre ses mains, qu’il aurait marché et à l’endroit où il est tombé se trouve aujourd’hui la basilique Saint-Denis, où sont enterrés nos rois de France. Depuis il est invoqué contre les migraines !

Trace : Au Moyen-Age les gens était très croyants. Le culte des saints était une importante manifestation de la foi chrétienne. Les chrétiens croyaient fort au pouvoir des Saints.  Les reliques d’un saint étaient considérées comme porteuses de miracles et étaient vénérées et convoitées.

 

Reprise des questions maisons

- Présente le document : c’est une photographie du tympan (partie au dessus du portail d’une église) qui date du second quart du XII eme (c a d entre 1125 et 1150)

-         Où se trouve le christ ? décrire son attitude : il est au centre, dans une posture majestueuse, sa main droite levée montre qu’il accueille les fidèles au paradis, de l’autre baissée il désigne ceux qui sont en enfer

-         Doc. 2 : Comment se fait l’accueil au paradis et en enfer ? Au paradis les gens sont accueillis par un Saint bienveillant/ en enfer ils sont accueillis par un monstre menaçant qui lève une « matraque »

-         Doc. 3 : Décrivez Lucifer : il a l’air menaçant, les yeux exorbités, la bouche ouverte

-         Doc.4 : les supplices infligés : les châtiments correspondent aux fautes commises sur terre. Cf notes A,B,C

-         Doc.1 à 4: Le fidèle qui contemple ce panneau est effrayé par les supplices de l’enfer, on peut d’ailleurs lire sous le tympan « Pêcheurs si vous ne reformez pas vos mœurs, sachez que vous subirez un jugement redoutable ». Le fidèle a donc plutôt intérêt a bien se tenir !! et à assurer son salut (Salut : croyance en une vie après la mort au paradis) 

 

Trace : Au Moyen-Age les fidèles considèrent que l’essentiel pour le croyant est d’assurer son Salut (accéder au paradis et éviter l’enfer). Les images qui ornent les édifices religieux ont un but d’éducation, la majorité des fidèles ne sait ni lire ni écrire. Le paradis et l’enfer sont souvent représentés pour inciter le fidèle à suivre le droit chemin.

 

Document 3p 77 : le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle

-         présente le doc. : un texte extrait de la chanson de geste de Raoul de Cambrai au XIII et une carte qui représente les différents trajets qui mènent à ce pèlerinage

-         Rappel qu’est ce qu’un pèlerinage ? c’est un voyage vers un lieu saint dans un but religieux

-         Le chemin parcourus par ces deux pèlerins a-t-il été facile ?( justifie par le texte) non c’est un long et difficile parcours «  je ne vous direz pas……sous le soleil et sous la pluie »

-         Quel est le but de ce voyage ? prier sur les reliques de Saint-Jacques

 

Trace : Pour montrer leur foi et accéder au paradis, les fidèles entreprennent des pèlerinages souvent longs et difficiles afin d’aller prier un saint reconnu. Saint-Jacques de Compostelle est un célèbre pèlerinage chrétien

 

Oral : culte des saints, des reliques et pèlerinages ne sont pas les seules démonstrations de foi. Les plus impressionnantes démonstrations  de foi et de piété sont la construction d’édifices gigantesques à la gloire de Dieu et des saints chrétiens : les églises et les cathédrales

 

Distribuer et coller doc poly sur archi romane

A la maison sur la page de gauche du cahier

Questions sur le document polycopié : L’art roman

-         Sous quelle forme le plan de cette église est-il construit ?

-         Quelles sont les différentes parties de l’église ? décris-les au fur et à mesure selon le parcours que quelqu’un fait en entrant dans l’église

-         Quels éléments d’architecture distingue-t-on sur la photographie intérieure de cette église ?

 

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:36

B.   Des entreprises gigantesques au nom de la foi : églises et cathédrales

 

Doc. Polycopie : l’art roman

-         Sous quelle forme le plan de cette église est-il construit ? un plan en croix

-         Quelles sont les différentes parties de l’église ? on entre par le portail, puis on passe par la nef qui est entourée de deux bas-côtés. La croix est formée par le croisement de la nef (axe vertical) et par le transept (axe horizontal) ensuite il y a le chœur où se tient le prêtre qui officie puis l’abside souvent composée de plusieurs petites chapelles  accolées.

-         Quels éléments d’architecture distingue-t-on sur la photographie intérieure de cette église ?

Le pilier, la voute en berceau, l’arc plein cintre et le chapiteau.

·        L’arc plein cintre est l’élément le plus caractéristique de l’art roman, c’est un arc qui forme un demi-cercle parfait

·        A partir de cet arc on forme la voûte en berceau, c a d une voute qui repose sue des arc pleins cintre et qui forme un demi-cercle

 

→ L’architecture romane a plusieurs inconvénients :

-         Pour supporter la poussée des arcs plein-cintre il faut des murs épais et renforcés par des contreforts

 

Art Roman

Art Gothique

Siècle de construction

XI –XII e siècle

XII-XIII e siècle

Hauteur (importante ou non)

Pas très haute

Haute

Epaisseur des murs (forte ou non)

Murs épais et renforcés

Murs fins

Eléments renforçant la construction

Contreforts

Arcs-boutants

Nom de la voûte 

Voûte en berceau

Voûte sur croisée d’ogives

Forme des arcs

Arc en plein cintre

Arcs brisés

Taille des fenêtres

Petites fenêtres

Grandes fenêtres larges et hautes

Quantité de lumière

Peu de lumière

Beaucoup de lumière

Quels sont les éléments de décoration ?

-          Les chapiteaux

-          Le tympan

-          Vitraux sculptés

-          Sculptures ex : gargouilles

-          

-         Ces murs doivent être épais et solides ils sont donc peu percés de fenêtres, les églises romanes ne sont donc pas très lumineuses

-         Les édifices ne peuvent pas être trop hauts

-         La décoration est surtout celle des chapiteaux c a d l’élément au dessus du pilier, est du tympan c a d la partie au dessus du portail à l’entrée de l’édifice

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Distribution du tableau comparatif à remplir

Trace écrite sur tableau comparatif 

L’art gothique : documents p 84-85-86-87

 

Document n°5 p 85 :

-         Le plan d’une cathédrale gothique est-il le même que celui d’une église romane ? oui on retrouve les mêmes éléments (portail nef, transept, chœur, abside)

Document n°1 p84 :

-         En observant bien la façade de cette cathédrale quelles sont les différences que l’on peut observer avec une église romane ?

·        Une façade beaucoup plus décorée (vitraux, rosaces, fenêtres)

·        Une allure générale beaucoup plus haute, plus travaillée (cf. : signification n°1 : l’élan vers d-eu symbolisé par les flèches)

Document n°6 p 86 :

-         En observant cette photographie de l’intérieur de cette cathédrale gothique là encore quelles sont les différences que l’on peut observer avec l’église romane ?

·        Elle est beaucoup plus haute

·        Il y a plus de lumière grâce aux vitraux

·        Les arcs et la voûte sont différents

Oral : nous allons voir comment se nomment ces nouveaux éléments d’architecture gothique

 

Document n°3 p84 :

-         Lire le texte

-         Par quoi sont remplacés les arcs pleins-cintres ? par l’arc brisé

-         De quoi est constituée la voûte gothique ? de croisées d’ogives

-         Quels sont les avantages de ces nouveaux éléments d’après le texte ? ils permettent d’alléger les murs qui doivent être moins épais et aussi d’y percer des ouvertures pour faire entrer la lumière

-         Par quoi la construction doit-elle être renforcée ? à l’extérieur la construction est renforcée par des arcs-boutants et des contreforts

Ex : on peut le voir sur la photo n 4 p 85, ces éléments nous permettent de voir tout de suite si une église est romane ou gothique

En classe à l’écrit ou

à la maison si pas le temps : compléter le tableau pour l’art gothique en s’aidant des documents et des indications p 84 à 87

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:38

Chapitre histoire 5 eme

05/05/2008                                      L’affirmation de l’Etat en France

 

Comprendre : Comment la France féodale a laissé la place à un Etat moderne ?

                       Comment le roi de France devient-il le vrai maitre de son royaume ?

Repères chronologiques : règne de Louis IX (1226-1270), chevauchée de J.D’arc (1429-1431)

 

I/ Le pouvoir du roi se renforce

 

A. Il agrandit son royaume

 

Fiche d’activité maison corrigée : l’expansion territoriale du royaume de France

1/ Le royaume de France au début de la dynastie capétienne

 

a. Qu’est ce que le domaine royal ? Recopie au stylo rouge la définition du livre p 131

Domaine  royal : Partie du royaume sur laquelle le roi exerce directement  son autorité.

 

b. En 987, sur quel territoire le roi exerce t-il pleinement son autorité ? Qui a le pouvoir dans les autres territoires ?

Le roi qui est alors Hugues Capet exerce pleinement son autorité sur une toute petite partie du territoire qui correspond au Bassin parisien et à l’Orléanais. Le reste du territoire est géré par les grands seigneurs, comtes ou ducs = ce sont les fiefs.

c. Que peut-on dire du pouvoir du roi au X eme siècle ?

le domaine royal s’agrandit, donc le roi a plus de pouvoirs. Cela se fait aux dépends des seigneurs qui possèdent des terres/fiefs.

2/ La France en 1314

 

a. Quel roi achève son règne en 1314 ? Regarde sur l’arbre généalogique des rois de France dans le livre doc.2p129.

C’est  Philippe IV le Bel qui a régné de 1285 à 1314.

 

b. Compare les deux cartes : Quelles évolutions a connu le territoire français entre 987 et 1314 ? (domaine royal, fiefs du roi de France, autres possessions)

Entre 987 et 1314, le territoire français a connu d’importants changements. Le domaine royal s’est  largement agrandi, 2/3 du territoire appartient désormais directement au roi. Les fiefs du roi de France se sont donc réduits au profit du domaine royal. Une partie du territoire appartient maintenant aux anglais, c’est le duché de

 

c. En t’aidant de la carte n°1 p 128 et de sa légende, complète le texte

 

Entre 987 et 1314, le Royaume de France s’est agrandit. Le duché de Normandie, par exemple, a été rattaché à la France en 1204 c’est un rattachement par la guerre.

Le comté de Toulouse a été rattaché en 1271 c’est un rattachement par héritage

Ainsi il y a trois moyens d’agrandir le territoire d’un royaume :

- par mariage

- par la guerre

- par héritage

 

 

 

 

 

Trace écrite : En 987, les grands seigneurs élisent comme roi Hugues Capet, qui n’a qu’un pouvoir faible et limité. Pendant trois siècles, ses descendants, notamment Saint Louis (1226-1270) et Philippe IV le Bel (1285-1314) renforcent leur autorité et agrandissent progressivement le domaine royal.

On complète la chronologie : - dynastie des capétiens

-         Règne de Saint Louis et de Philippe IV le Bel

 

B. Le roi devient maître de tous les pouvoirs dans son royaume

 

Quels sont les documents qui montrent que le roi a un rôle et un statut religieux ?

- doc 4p131 : le roi est sacré à Reims, il tient son pouvoir de D-eu

- doc 3 p 131 : sur la monnaie il y a écrit qu’il est « roi par la grâce de D-eu »

-doc p 138-139 : les rois de France sont enterrés dans une basilique à Saint-Denis. Les deux importants lieux de la royauté française sont des cathédrales : Reims et St Denis

 

 

Que faut-il retenir sur les pouvoirs religieux du roi ? Propose quelques phrases

Trace écrite : Le lien entre le roi et l’Eglise est symbolisé  la cérémonie du sacre qui donne au roi un pouvoir politique et religieux. Quand ils meurent les rois de France sont enterrés à la basilique St Denis. Ces cérémonies font du roi un personnage sacré, qui tient son pouvoir de D-eu et cela renforce son autorité et son pouvoir.

 

 

Quels sont les documents dans ton livre qui prouvent et qui montrent les pouvoirs politiques du roi ?

- doc 5 p131 : C’est lui le chef de l’administration royale, tous les organes du pouvoir dépendent du roi. Toutes les décisions sont prises par le roi et se cour comme nommer les baillis c a d les représentants du roi dans les provinces.

Baillis : représentant du roi dans les provinces où il fait appliquer ses décisions

- doc 3 p 131 : Il est le seul à pouvoir faire des monnaies. Sur la monnaie il est représenté avec les attributs de son pouvoir : la couronne, le sceptre et la main de justice qui montre aussi qu’il a un pouvoir juridique. Ses décisions sont prises par des ordonnances.

Ordonnance : loi décidée par le roi

-  doc 6 p 135 : Le roi a une capitale qui est le siège de son pouvoir, la plus grande ville du royaume.

 

Trace écrite : Le roi de France devient progressivement le vrai chef politique du royaume : il dirige tous les organes du pouvoir, le conseil du roi, le parlement et nomme les baillis qui le représente en province. Il prend ses décisions par des ordonnances comme pour imposer la monnaie royale ou pour faire de Paris sa capitale.

 

 

 

 

 

 

A la maison : sur les documents 3p 134 et 4p135

- Présentez ces deux documents

- Rédigez quelques phrases qui expliquent ce qui a permis au pouvoir royal de réagir pendant la guerre de 100 ans

 

II/ L’Etat s’affirme face aux crises

 

A/ Le royaume est menacé

 

Document 2 p 129 : arbre généalogique roi de France

- A quel moment la couronne ne peut plus se transmettre de père en fils ? A la mort de Charles IV le Bel en 1328.

- Pourquoi la couronne ne va pas à sa sœur Isabelle ? Car c’est une femme.

Oral : Il y a une loi qui interdit à une femme de prendre le pouvoir ou même de le transmettre. C’est la loi salique.

Loi salique : loi qui interdit aux femmes de régner ou de transmettre le pouvoir.

- Qui devient roi de France alors en 1328 ? C’est Philippe IV de Valois qui était le cousin germain du dernier roi capétien. Une nouvelle dynastie se met alors en place les Capétiens Valois.

Compléter frise chronologique : dynastie des capétiens Valois.

- La guerre de 100 ans commence sous le règne de Philippe IV de Valois entre la France et l’Angleterre à cause d’un conflit de succession autour du roi de France. Pourquoi ? Qui d’autre peut revendiquer le trône de France ?  Le fils d’Isabelle qui était la dernière capétienne directe et qui est donc plus légitime sauf à cause de la loi salique.

 

Trace écrite : En 1328, Charles IV, fils de Philippe le Bel, meurt sans héritier mâle. Les grands seigneurs désignent pour lui succéder un cousin germain, Philippe VI de Valois.

Mais le roi d’Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel, est l’héritier le plus direct par sa mère. Il prétend être le roi de France légitime. Il entre en guerre contre le roi de France en 1337.

C’est le début de la guerre de 100 ans.

 

Le royaume de France est donc menacé par la guerre de 100 ans, cette guerre va déchirer les deux pays et faire de nombreux morts dans les deux pays. !!! Pourtant c’est la France qui est la plus mal en point car elle perd de nombreuses batailles comme celle de Crécy en 1346 et la moitié de la France est alors occupée par les Anglais.

Etrangement c’est à partir de ce moment là que nait en France un certain sentiment national c a d que les habitants du pays se retrouvent et défendent l’amour de leur pays.

Jeanne d’Arc va symboliser cet engagement des français pour la défense de leur  pays face à l’occupant anglais.

 

 

 

 

 

 

L’épopée de Jeanne d’Arc : la France se relève (récit pour 5 E ou exposé 5 A)

Vers 1425, le Nord de la France est aux mains des Anglais. Le roi de France Charles VII, réfugié à Chinon n’a qu’un très faible pouvoir. Jeanne d’Arc une paysanne lorraine de 13 ans, entend les voix de Saint Michel et de Saint Catherine qui lui ordonnent de chasser les Anglais hors de France. En 1429 commence alors son épopée. Elle quitte son village pour se rendre à Chinon où elle rencontre le roi Charles VII qu’elle convainc de lui donner une armée pour libérer le royaume des Anglais. Elle délivre Orléans, sa plus célèbre bataille (d’où « la pucelle d’Orléans ») puis Reims où elle fait sacrer Charles VII roi de France. Mais elle est ensuite capturée par les Anglais qui à la suite d’un procès pour sorcellerie la feront condamner et bruler vive en mai 1431.

 

Trace écrite : La guerre de 100 ans entre la France et l’Angleterre a éveillé en France le sentiment d’appartenir à un pays et de le défendre : c’est la naissance du sentiment national. Jeanne d’Arc qui a lutté contre les anglais (1429-1431) pour rétablir l’autorité du roi de France Charles VII en est le symbole.

 

 

B. L’autorité royale est renforcée

 

Documents 3p 134 et 4p135

- Présentez ces deux documents : Le premier texte est le récit d’un vote des Etats du Languedoc en 1462 qui accordent au roi un nouvel impôt. Le second est extrait d’une ordonnance royale de Charles VII qui crée le début d’une armée de métier.

- Rédigez quelques phrases qui expliquent ce qui a permis au pouvoir royal de réagir pendant la guerre de 100 ans. 

 

Trace écrite : La guerre de 100 ans a sérieusement menacé le royaume de France mais le pouvoir royal a réagi. D’abord le roi a levé un impôt supplémentaire pour financer l’effort de guerre contre les Anglais. Ensuite il a crée une armée de métier avec des archers qui seront entrainés pour se battre n’importe quand au service du roi.

 

Entre le X eme et le XV eme siècle, le royaume de France s’est consolidé. D’abord le roi est devenu un vrai chef politique et religieux qui a progressivement tous les pouvoirs. Ensuite la guerre de 100 ans a installé en France le sentiment d’appartenir à une nation.
Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:39

Cours histoire 5 eme

16/05/08                                  Chapitre 8 : Humanisme, renaissance et réforme

 

  • expliquer l’humanisme (principes, penseurs, idées, diffusion)
  • connaître Gutenberg et les progrès de l’imprimerie
  • connaître les progrès des sciences (Léonard de Vinci, Nicolas Copernic)
  • localiser les principaux foyers de l’humanisme et de la Renaissance
  • connaître la Renaissance et les principaux artistes (Michel – Ange, Raphaël)
  • distinguer les causes des réformes protestante et catholique
  • localiser les divisions religieuses de l’Europe

Cartes : les principaux foyers de l’humanisme et de la Renaissance ; les divisions religieuses de l’Europe à la fin du XVIème siècle.

Repères chronologiques : la Bible de Gutenberg (milieu du XVème siècle) ; les thèses de Luther (1517) ; Calvin à Genève (milieu du XVIème siècle) ; le concile de Trente (milieu du XVIème siècle)

Documents : extraits d’œuvres de Rabelais ; la Chapelle Sixtine ; un château de la Renaissance.

 

Introduction : Avec ce chapitre nous entrons dans une  nouvelle période de l’histoire, l’histoire moderne. La renaissance et l’humanisme sont des courants artistiques et intellectuels qui apparaissent au MA, en pleine période de crise en Occident. On va repenser le rapport de l’homme au monde et à D-eu. Cette période est donc un moment  de renouveau intellectuel, artistique, religieux...

Ce chapitre est découpé en trois temps : l’humanisme et le renouvellement intellectuel qu’il produit. Puis les conséquences religieuses de cette nouvelle pensée c a d la naissance d’un nouveau courant religieux celui de la réforme. Enfin dans la troisième partie nous verrons le renouvellement des formes c a d nous verrons que les nouvelles idées produisent aussi de nouveaux courants artistiques : c’est la Renaissance.

Comment se manifeste le renouvellement intellectuel, religieux et artistique du XVI eme siècle en Europe ?

 

I/ Le renouvellement des idées : l’Humanisme

A. Quelles sont ces nouvelles idées ?

 

Reprise du travail maison de préparation du chapitre : 1 ère partie les principes

Voir fiche corrigée et travail simultané sur transparent

Trace écrite : Schéma

 

B. Qui sont les grands humanistes ?

 

Reprise du travail maison de préparation : 2 eme partie, tableau

Document 3 p 150 : L’éducation humaniste selon Rabelais

-         Dans quels domaines Pantagruel doit-il acquérir des savoirs ? Il doit travailler les langues et les lettres, mais aussi toutes les matières scientifiques et artistiques.

-         A quels principes de l’humanisme ce texte fait-il référence ? L’humanisme accorde une grande importance à l’éducation et à la démarche scientifique. Enfin tout cela a pour but une meilleure connaissance de l’Homme

Trace écrite : Rabelais diffuse dans ses livres les principes de l’humanisme et notamment l’importance de l’éducation comme dans son livre Gargantua en 1534. L’humaniste idéal doit être curieux d’apprendre et de tout connaitre.

 Chronologie : 1534 Rabelais écrit Gargantua

Document 3 et 4 p 149 : les humanistes font progresser les sciences

- Présente ces deux documents

- En quoi ces deux documents montrent des progrès de la science ? Copernic développe une nouvelle vision de l’univers qui représente le système solaire, cela montre les progrès faits en astronomie. Léonard de Vinci s’intéresse à l’anatomie, le fœtus est beaucoup plus réaliste.

 

Trace écrite : Les humanistes font progresser les sciences :

-  le Polonais Copernic démontre que la Terre tourne sur elle-même et autour du Soleil.

- Léonard de Vinci s’intéresse à l’anatomie, il travaille sur des représentations plus fidèles du corps humain. 

 

C. Comment l’humanisme s’est-il diffusé en Europe ?

 

Document 4 p 147 : l’imprimerie véhicule des idées nouvelles

- Présentation du document

- Quand a été inventé l’imprimerie et savez-vous par qui ? C’est en 1450 qu’a été inventée l’imprimerie par Gutenberg

- Quels sont les avantages de ce système ? Avant les moines copiaient des manuscrits ce qui revenait cher et était très long, l’imprimerie fait baisser les couts de production d’un livre et de les diffuser en de nombreux exemplaires.

- Où est le premier foyer de développement de l’imprimerie ? En actuelle Allemagne puis cela se diffuse.

- Quels sont les sujets des ouvrages qui sont imprimés ? D’abord c’est des sujets religieux et  manuels éducatifs...

 

Trace écrite : En 1450, Gutenberg invente l’imprimerie qui permet de fabriquer des livres sur papier en plus grand nombre et moins chers. Le livre imprimé est alors le support des idées humanistes et contribue à leur diffusion en Europe.

 

Chronologie : 1450 Gutenberg invente l’imprimerie

 

Oral-transition : Ce renouvellement intellectuel apporté par l’humanisme va peu à peu modifier la manière de voir la société. La toute puissance de l’Eglise commence à être critiquée par les humanistes qui reprochent par exemple à l’Eglise de maintenir les fidèles dans l’ignorance puisqu’il elle n’encourage pas à apprendre à lire... De plus le clergé s’est enrichi et ne représente plus un modèle d’honnêteté et de droiture. Ainsi l’Eglise catholique est critiquée.

 

A la maison : document 3 p 167

- Quel est le rôle des pasteurs ?

- Une phrase du texte donne un indice sur la différence entre le curé et le pasteur protestant laquelle ?

- D’après ce que tu sais déjà et d’après le texte, explique cette phrase du texte  « les Eglises réformées sont organisées sur des principes égalitaires très différents de ceux de l’Eglise catholique ».

 

 

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:41

II/ Le renouvellement religieux : L’Eglise se réforme

 

A/ Pourquoi l’Eglise catholique est-elle contestée ?

 

Rappel mise au point : quelle est la différence entre catholique et chrétiens ?

Schéma à faire avec eux au tableau

 

       CHRETIENS

Catholique

Orthodoxe

Protestant

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Oral : Nous avons laissé l’Eglise au Moyen-âge, un Eglise qui était en plein bouleversement, qui commençait à s’organiser. A la fin du Moyen-âge grâce aux impôts et aux taxes qu’ils reçoivent les hommes du clergé commencent à s’enrichir, bien souvent ils sont aussi seigneurs et ont des terres. Mais ce n’est pas tout au cours du Moyen-âge s’est mis en place un système très particulier qui a permis à l’Eglise de s’enrichir considérablement : les indulgences.

Grâce à ce système les fidèles peuvent se faire pardonner leurs péchés et obtenir l’assurance d’aller au paradis  à condition de payer une certaine somme à l’Eglise.

Qu’en pensez-vous ?

Est-ce fidèle au message de la bible et du christ à l’origine ?

Est-ce juste pour ceux qui n’ont pas d’argent ?

Comme vous un homme a été profondément choqué par ce système c’est Martin Luther.

 

Document 2 p 162 : les 95 thèses de Martin Luther

Lecture silencieuse et repérage du voc inconnu puis explication vocabulaire (prêcher, purgatoire, endoctrinent)

- Présente ce document : une critique de l’Eglise par M. Luther

- Quel pouvoir Martin Luther refuse t-il au Pape ? Luther refuse au Pape le pouvoir de pardonner les péchés au nom de D.eu

Plus largement cela signifie qu’il refuse tout intermédiaire entre D.eu et les hommes.

- Pourquoi Martin Luther condamne t-il les indulgences ? Parce qu’elles servent à financer la construction de St Pierre de Rome alors que le Pape devrait la financer. Parce que c’est immoral que de faire payer les fidèles pour effacer leurs péchés, selon Luther seul D.eu a le pouvoir de pardonner les pêchés des hommes.

 

Indulgence : En échange d’un don fait à l’Eglise catholique, les fidèles peuvent obtenir le pardon de leurs péchés et le Salut (rappel : croyance que l’âme ira au paradis après la mort)

- Qui est Martin Luther ? On va lire biographie p 349

Oral : Luther n'entend se séparer de l'Église catholique. Il voudrait seulement la ramener dans le droit chemin. C’est le sens du mot réforme :

Réforme : réorganisation de l’Eglise afin de lui rendre son message premier, sa pureté.

- Quels sont les éléments que l’on doit retenir et que l’on va noter dans le cahier :

Martin Luther (1483-1546) :

→ Il est allemand

→ Il est moine et professeur d’université

→ Il critique le clergé catholique notamment les indulgences

→ il écrit les 95 thèses en 1517 : pour lui le seul message important est celui de la bible, il ne peut pas y avoir d’intermédiaire entre D.eu et les hommes.

→il organise une nouvelle Eglise : l’Eglise protestante

 

Chronologie :

1517 : les 95 thèses de Luther /début de la réforme protestante

 

B. Qui sont les protestants ? (trace écrite unique : tableau comparatif rempli après étude doc)

 

Document 3 p 167 : l’Eglise protestante (correction du travail maison)

- Quel est le rôle des pasteurs ? Ils doivent guider la communauté, montrer l’exemple, évangéliser c a d transmettre la bible aux fidèles.

- Une phrase du texte donne un indice une différence entre le curé et le pasteur protestant laquelle ? « Résideront en leurs églises avec leur famille » cela signifie que les pasteurs protestants ont le droit de se marier.

- D’après ce que tu sais déjà et d’après le texte, explique cette phrase du texte  « les Eglises réformées sont organisées sur des principes égalitaires très différents de ceux de l’Eglise catholique ».

Chez les protestants l’Eglise est égalitaire car le pasteur n’est pas supérieur aux fidèles, le Pape n’est pas reconnu et donc il n’y a aucun intermédiaire entre D.eu et les hommes.

 

Oral : Le protestantisme s’organise et se diffuse

Les protestants n’ont donc pas de curé mais des pasteurs qui peuvent se marier. La bible est la seule source de foi et qui est traduite en langue courante c a d en français en France au lieu du latin pour que tout le monde comprenne. Les protestants rejettent les sept sacrements de l’Eglise. Seuls le baptême et la communion sont des sacrements pour les protestants. A la suite de l’action de Luther, les idées de l’Eglise réformée se propagent rapidement en Allemagne puis au Nord de l’Europe dans les pays scandinaves et en France.

En France c’est grâce à Calvin que le protestantisme se diffuse. Calvin était un humaniste qui a été conquis par les idées de Luther. Mais il était plus extrême que Luther dans sa volonté de réforme. Il est expulsé de France et s’installe à Genève en 1541 où il fonde un autre Eglise réformée : l’Eglise Calviniste.

 

Eglise calviniste : Eglise réformée fondée par Calvin, plus radicale que celle de Luther.

 

Chronologie :

1541 Calvin s’installe à Genève/ fonde l’Eglise calviniste

 

Document 4 p 163 : un temple protestant

- Compare ce document avec la photographie de l’Eglise du Gesù. Quelles différences peut-on constater ? Décor sobre, pas d’éléments de décor

- D’après tout ce que l’on a dit sur les idées des protestants pourquoi ont-ils fait le choix que leur temple ne soit pas décoré... ? D.eu est partout pour les protestants, il n’y a pas besoin que tout soit richement décoré,  La vraie richesse c’est la lecture de la bible.

 

Trace écrite : tableau à remplir en classe silencieusement ou à la maison

 

 

 

 

     Eglise catholique

 

            Eglise protestante

 

   Rôle du Pape

 

Chef de l’Eglise

 

Refus de son autorité

 

   Clergé

 

Prêtres et moines célibataires

 

Pasteurs peuvent être mariés

  

 

  Croyances

 

 

 

→ Le clergé est source de vérité

→ croyance au Christ, à la vierge et aux Saints

 

Seule la bible est source de vérité

Croyance au Christ uniquement

 

   Sacrements

7 sacrements

2 sacrements (baptême et communion)

 

Langue du culte

Messe en latin

Messe dans la langue de la population

 

Lieu de culte

Eglise et cathédrales richement décorées

Temples sobres où a lieu la lecture de la Bible mais ce n’est pas un lieu saint

 

A la maison : tableau si pas fini + document poly activité concile de trente

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:43

C. Comment l’Eglise catholique réagit-elle ?

 

1 ère réaction : Réaffirmer les principes catholiques

 

Fiche-activité : La réaction de l’Eglise catholique, le concile de Trente (1543-1563)

Extrait des grandes décisions du Concile de Trente

- La Vierge et les Saints sont l’objet d’un culte légitime.

- Il y a sept sacrements.

- L’Eglise est placée sous l’autorité suprême du Pape.

- Les évêques doivent résider dans leur diocèse et y contrôler l’action et la vie des curés.

- Les prêtres doivent rester célibataires.

- Ils doivent être vêtus d’une soutane qui les distingue des laïcs.

- Ils enseignent le catéchisme aux enfants.

- Les dons à l’Eglise, les pèlerinages, les achats d’indulgences contribuent à faire son Salut.

 

1/ Retrouve la définition d’un concile dans le Chapitre sur l’Eglise au Moyen-âge (p67 du livre) et recopie-la

Concile : assemblée d’évêques et de cardinaux qui prennent des décisions concernant l’Eglise

2/ D’après ce que tu sais sur la Réforme protestante, pourquoi l’Eglise catholique décide t-elle d’organiser un concile à ce moment là ?

Pour réagir contre la diffusion des idées protestantes. Pour rappeler au clergé catholique les règles de la vraie foi afin que les catholiques ne soient pas « contaminés » par les idées protestantes.

 

3/  -   Surligner en vert ce qui montre que l’Eglise reste sur ses positions, est inflexible.

-         Surligner en rouge ce qui montre que l’Eglise tient compte des critiques des Protestants et veut changer (se réformer).

4/ L ’Eglise catholique tient-elle compte des remarques et critiques ? Change-t-elle ? Que peut-on en conclure ? Non l’Eglise ne tient pas réellement compte des critiques au contraire elle les maintient et les réaffirme. L’Eglise catholique a une position d’intransigeance et de rejet.

 

Trace écrite : Devant les critiques de certains catholiques et les succès du protestantisme, l’Eglise est obligée de se réformer. Le Concile de Trente (1545-1563) réaffirme les principes chrétiens et restaure la discipline dans le clergé.

 

2 eme réaction : Recommencer à diffuser la religion catholique

Document 2 p 164 : Ignace de Loyola fonde l’ordre des jésuites

- D’où vient le terme de jésuite ? Du nom de Jésus.

- Rappel : A quel type de clergé appartient l’ordre des Jésuites ? Le clergé régulier (celui qui suit la règle)

- Quels sont les moyens mis en œuvre pour développer la foi ? Les jésuites font de la prédication, de la formation des enfants et des ignorants.

- Quelles sont les missions des Jésuites qui montrent que Jésus est leur modèle ? Défendre et prêcher la religion catholique mais aussi aider et secourir les malades, les pauvres ou les prisonniers.

 

Trace écrite : En 1539 Ignace de Loyola fonde un nouvel ordre religieux, la Compagnie de Jésus, qui se met directement au service du pape. Les Jésuites se donnent pour tâche de prêcher la religion catholique.

Chronologie :

1545-1563 : Concile de Trente/ Réforme catholique

 

3 eme réaction : Combattre l’hérésie protestante

Document 1  p 192 : La massacre de la saint Barthelemy

- Présentation du document

- Qui sont les victimes de ce massacre ? Les protestants appelés huguenots en France

- Quels sont les supplices qui leurs sont infligés ? Regardez bien les détails du tableau

Oral : Le 24 aout 1572

Le 24 août, fête de la Saint Barthélemy, Coligny est égorgé dans son lit et son cadavre jeté dans la rue et livré aux exactions de la populace. Les gardes et les miliciens, arborant une croix blanche sur leur pourpoint et une écharpe blanche, poursuivent le massacre dans le quartier de Saint-Germain l'Auxerrois.

Ils massacrent deux cents nobles huguenots venus de toute la France pour assister aux noces princières et rassemblent leurs cadavres dans la cour du Louvre. Certains chefs protestants, prévenus à temps, arrivent à s'enfuir avec les gardes des Guise à leurs trousses.

Quand la population parisienne sort dans la rue, réveillée par le tocsin, elle prend connaissance du massacre. Dans les rues de la capitale, chacun s'en prend aux protestants qu’il rencontre. Les malheureux, hommes, femmes, enfants, sont traqués jusque dans leur lit et mis à mort des pires façons. Et l'on en profite pour piller les biens des victimes. On évalue le nombre total de victimes dans l'ensemble du pays à 30.000

 

Trace écrite : L’Eglise catholique réagit aussi en combattant les protestants qu’elle considère comme hérétiques. Protestants et catholiques s’affrontent, les livres sont brûlés, les lieux de culte pris pour cible. Les affrontements sont parfois très violents comme le 24 Août 1572 lors du massacre des protestants français à la St Barthélemy.

Chronologie : 24 Aout 1572 massacre de la Saint-Barthélemy

Oral : Pourquoi ne peut-on plus parler d’unité religieuse en Europe ? Plusieurs religions se côtoient en Europe car les chrétiens sont très divisés. Il y a les protestants surtout au Nord, les catholiques sont encore majoritaires mais il y a d’importantes minorités protestantes dans tous les pays.

 

Trace écrite : A la fin du XVI eme siècle, l’Europe connait de profondes divisions religieuses.

 

Oral-transition : Le XVI eme siècle est donc un temps d’intense renouvellement intellectuel et religieux. L’humanisme a remis l’Homme au centre des préoccupations, a enclenché un mouvement de curiosité intellectuelle et de redécouverte de l’Antiquité dans tous les domaines (philosophie, littérature, science). La religion catholique  aussi a été remise en question par la réforme protestante et a cherché à se renouveler.

Ce bouillonnement intellectuel se retrouve aussi dans la vie culturelle et artistique. L’art est souvent un bon révélateur des évolutions historiques et des sociétés.

Le mouvement de la  Renaissance est la traduction en Art des évolutions de l’époque.

 

A la maison : Document 1 p 152 : Laurent de Médicis, un mécène de la Renaissance

- Présentation du document 

- Quel est le but de Laurent de Médicis ?

- Qu’est ce qu’un mécène ? Recopie la définition en rouge

- Relève les éléments du texte qui montrent que Laurent de Médicis est un mécène ?

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:43

III/ Le renouvellement artistique : la Renaissance

 

A. Qu’est ce que la Renaissance ?

 

Oral : La Renaissance est un mouvement artistique qui débute à Florence au XIV mais qui va s’épanouir au XV et XVI eme siècle. Le foyer de la Renaissance est l’Italie.

 

Comparaison de deux œuvres sur transparent : enluminure du Moyen-âge/ Ecole d’Athènes de Raphael

- Discussion autour des deux tableaux quels points communs ?

- Quelles différences ?

Documents-tableaux : doc 1 et 3 p 152-153

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trace écrite : tableau comparatif à compléter au fur et à mesure de la discussion

 

 

Critères

 

 

Peinture du Moyen-âge

 

Peinture de la renaissance

 

Sujets traités :

 

- sujets religieux

- scènes de vie quotidienne (chasse...)

- sujets religieux

- portraits

- scènes antiques

- représentation du corps humain

Source d’inspiration :

 

 

- inspiration religieuse et biblique

- inspiration des modèles de l’Antiquité

Couleurs :

- couleurs vives,

- Couleurs sobres, réalistes

 

Effet de lumière :

 

- lumière artificielle qui ne vient pas d’une source naturelle

- source de lumière naturelle, lumière du jour, jeu d’ombre et de lumière

- tableaux bcp plus lumineux !

 

Réalisme de l’œuvre :

 

- les couleurs ne sont pas réalistes

- le tableau les personnages a l’air plat, pas de relief

- manque de réalisme dans les traits du visage, tous les personnages se ressemblent, ils expriment moins d’émotions

- les couleurs sont réalistes

- la lumière est naturelle

- la scène est en relief, il y a de la profondeur : c’est la perspective

- expression des émotions, traits humains réalistes… détails finement représentés…

importance de l’être humain

 

Perspective : art de créer l’illusion de la profondeur sur la surface plane d’un tableau

 

Trace écrite : La Renaissance est née en Italie au XIV eme, c’est un mouvement artistique de renouveau. Les artistes s’inspirent des modèles de l’Antiquité et inventent de nouvelles techniques comme la perspective pour représenter le monde de façon plus réaliste.

 

Oral : La prospérité économique des villes italiennes comme Venise ou Florence (cf. : précédent chapitre) a encouragé les grands princes et les riches marchands à investir massivement dans l’art.

 

Reprise travail maison Document 1 p 152 : Laurent de Médicis, un mécène

- Présentation du document : rappel l’auteur (Machiavel)

- Quel est le but de Laurent de Médicis ? Il veut embellir la ville

- Qu’est ce qu’un mécène ?

Mécène : personne riche qui aide financièrement l’art ou les artistes

- Relève les éléments du texte qui montrent que Laurent de Médicis est un mécène ? Laurent de Médicis protège les artistes, les gens instruits, il fonda l’université de Pise.

 

Trace écrite : La Renaissance italienne profite de l’enrichissement des villes et des marchands qui a commencé au Moyen-âge. Comme les riches Romains, les riches de la Renaissance développent et protègent l’art et les artistes, ce sont des mécènes.

 

B/ La Renaissance se diffuse en Europe

 

Oral : les voyages des artistes, le mécénat mais aussi les guerres permettent la diffusion de la Renaissance en Europe. Les artistes des autres pays s’inspirent des artistes italiens mais ils en font un art original.

 

Carte 1 p 144 : les foyers de la Renaissance

- Présentation du document

- Quels sont les deux principaux foyers de la Renaissance ? Ce sont l’Italie, nous en avons parlé mais aussi l’Europe de l’Est c a d l’Allemagne et les Pays-Bas où l’on retrouve de nombreux artistes. Aux Pays-Bas se développe un type de peinture particulier c’est la peinture flamande comme on peut voir sur les docs 2 et 4 p 156

- Pourquoi peut-on dire que toute l’Europe est touchée par ce mouvement ? Ce mouvement touche toute l’Europe car on le voit le mouvement influence tous les pays (Espagne, Angleterre...)

- Selon vous de quelle manière les idées de la Renaissance ont pu se diffuser ? Les voyages des artistes, les guerres.

Trace écrite : Les voyages des artistes, le mécénat mais aussi les guerres permettent la diffusion de la Renaissance en Europe. Les artistes des autres pays s’inspirent des artistes italiens mais ils en font un art original comme aux Pays-Bas où nait la peinture flamande.

 

Document 1 p 158 : Le château de Chambord

- Présentation du document : photographie aérienne du château de Chambord dans le Val de Loire

- Quelles différences faites-vous entre un château fort comme on pouvait les voir au Moyen-âge et celui là 

→ Pas de remparts hauts, pas de douves, pas de terrain en hauteur

De larges fenêtres, une architecture très décorée : colonnes, chapiteaux, terrasses

→ Ce château à l’allure générale d’un château fort dans son organisation (corridor tout autour et cour intérieure) mais plus du tout la même fonction

- Quelle était la priorité quand on construisait un château fort ? La sécurité et la défense

- Quelle est la nouvelle priorité à la renaissance ? La beauté et l’allure du château, il a une fonction de loisir (terrains de chasse, salle de jeu, salon de réception...)

 

Trace écrite : Les Rois de France sont émerveillés par les palais et les œuvres des artistes italiens qu’ils découvrent. François 1 er fait construire le château de Chambord de 1519 à 1540. Les châteaux de la Renaissance française ne sont plus fortifiés, ils ont un but esthétique et non plus de protection.

 

Chronologie : 1519-1540 constructions du château de Chambord

 

Conclusion : Le XVI eme siècle en Europe est donc un siècle de profond renouvellement. Que ce soit dans le domaine intellectuel, religieux ou artistique, cette période est marquée par un retour au modèle antique et par une pensée nouvelle qui met les hommes au centre des préoccupations.

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 20:45

Fiche de travail :           Le royaume de France au XVI eme siècle

 

  I/ Le début de la monarchie absolue

 

Doc 1 : La France et son roi au milieu du XVI eme

Nul pays n’est aussi facile à gouverner que la France. Les Français ont entièrement remis leur liberté et leur volonté aux mains de leur roi. Il suffit de dire « je veux telle ou telle somme, j’ordonne, je consens » pour que ses ordres soient exécutés aussitôt. Le roi de France peut se vanter d’avoir dépassé tous les autres : il fait payer plus abondamment que jamais. Il incorpore toujours de nouvelles possessions à celles de la couronne, sans perdre celles qu’il possédait. Le roi est maintenant âgé de cinquante-quatre ans : son aspect est tout à fait royal, en sorte que, sans avoir jamais vu sa figure, ni son portrait, à le regarder seulement, on dirait aussitôt c’est le roi.

D’après un rapport de Marino Cavalli, ambassadeur de Venise, 1546.

 

Monarchie absolue : Régime politique dans lequel le roi détient tous les pouvoirs.

 

-          Qui décrit le pouvoir en France ? C’est un observateur étranger.

-          Qu’est ce qu’il admire chez le roi de France ? C’est l’autorité qu’il a sur ses sujets.

-          Quels éléments du texte montrent que le roi a tous les pouvoirs ?

 

Au XVI eme siècle le pouvoir royal s’affirme en France. Les observateurs étrangers racontent que le roi de France est l’un des souverains les plus puissants du monde occidental. Le roi met en place une administration qui dépend directement de lui et prend seul toutes les décisions.

 

Doc 2 : L’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539)

François par la grâce de Dieu, roi de France, faisons à tous savoir que pour pouvoir au bien de notre justice, avons par édit perpétuel, statué et ordonné ce qui suit :

Art 51 : Il sera fait registre en forme de preuve des baptêmes qui contiendront le temps et l’heure de la naissance et de la mort, ainsi chaque sujet du royaume sera mentionné.

Art 111 : Nous voulons que dorénavant tous arrêts, registres, enquêtes, contrats, sentences, testaments et autres actes de justice soient prononcés, enregistrés et délivrés en langage maternel français, et non autrement.

Extraits de l’ordonnance de Villers-Cotterêts (192 articles) 15 Août 1539.

 

-          Quel roi prend cette décision ?

-          Qu’est ce qui est décidé par le premier article ?

-          Qu’est ce qui est décidé par le deuxième article ?

 

Ordonnance : C’est une loi décidée directement par le roi

 

L’ordonnance de Villers-Cotterêts édictée par François 1 er est l’un des règlements les plus importants de l’Histoire de France. Cette ordonnance impose l’usage du français dans tous les actes officiels. De plus on décide aussi  de tenir des registres paroissiaux qui tiendront à jour les naissances et les décès dans tout le royaume. Tout cela consolide l’unité du Royaume de France.

 

II/ Le royaume est menacé mais le roi rétabli l’ordre dans le royaume

Document 1 : Le massacre de la St Barthélemy

Peinture de François Dubois, XVI eme, musée des Beaux arts de Lausanne, Suisse.

 

De 1562 à 1598, catholiques et protestants s’affrontent. Le symbole de ces guerres de religion est le massacre de la Saint Barthélemy lors duquel 30 000 protestants sont tués.

 

Document 2 : L’Edit de Nantes (13 Avril 1598)

Destiné à rétablir la paix entre catholiques et protestants,

il comporte 92 articles précédés d’un préambule.

C’est Henri IV qui fait l’Edit de Nantes.

Le but est de rétablir la paix civile mais aussi l’unité religieuse du royaume

 

Il est défendu de revenir sur les incidents des guerres de religion.

 

→ Les protestants ont le droit de pratiquer leur religion et de bâtir des lieux de culte.

 

→ Il est interdit de faire des

Discriminations sur des différences religieuses

Henry, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre,

à tous présents et à venir, salut. Nous avons jugé nécessaire de donner

 maintenant à tous nos sujets une loi générale claire, nette et absolue,

qui règle tous les différends qui sont survenus afin qu’il se puisse

désormais établir entre eux une bonne et durable paix.

Par cet édit perpétuel et irrévocable, avons déclaré et ordonné :

 

2. Défendons à tous nos sujets de s’attaquer, injurier ou provoquer

 l’un l’autre sur ce qui s’est passé sous peine d’être punis comme

 perturbateurs du repos public.

3. Ordonnons que la religion catholique soit rétablie en tous les lieux

et endroits du royaume.

6. Avons permis et permettons à ceux de la religion prétendue réformée

de vivre dans tous les lieux de  notre royaume sans être vexés, molestés

ni astreints à faire quelque chose contre leur conscience.

16. Nous permettons à la dite religion de pouvoir bâtir des lieux pour

l’exercer, dans les villes et places qui leur sont accordées.

22. Ordonnons qu’il ne sera fait aucune différence ou distinction entre

les religions pour être admis dans les universités, collèges et écoles, ni dans

 les hôpitaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Senorodriguez - Publié dans : cours 5 eme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Cours classés par niveaux:

Recherche

Recommander

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus